AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Si j'avais su. || Parker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


♛ Arrivée à Amsterdam : 21/11/2010
♛ Age du perso : 25
♛ Échanges : 336
♛ Avatar : Kristen Stewart



Diary
♛ Statut: Célibataire
♛ Pour RP: A voir


MessageSujet: Si j'avais su. || Parker.   Jeu 16 Déc - 11:10


    Parker E. Harrisson & Camille L. Duroy
    @ Icons LiveJournal.

    « Abruti sans cervelle ! »

    Ce matin, je m'étais levé et je ne savais pas quoi faire. J'avais fais un rapide ménage dans la chambre, je m'étais préparé tranquillement. Pour la première fois depuis très longtemps, j'avais mis une robe blanc casse, avec un leggins noir et des bottes noires. Original. J'avais attrapé ma besace et j'étais sortie faire un tour. Enfin, plutôt errer dans la ville. J'avais froid, malgré l'écharpe, le bonnet et la veste que j'avais. Je marchais vite dans les rues et quand je vis un café, j'y rentrais sans réellement me poser de questions. Je m'installais à une table, et me frictionnais les épaules, tellement j'avais froid. Je déteste ce temps. Il fait froid, il y a de la neige qui devient de la boue, c'est horrible. Surtout que j'ai une certaine tendance à glisser facilement par les temps comme celui d'aujourd'hui. Le serveur m'apporta un chocolat viennois brulant. On voyait la fumée qui sortait. Je souris en le remerciant. Enfin une source de chaleur. Je posais mes mains gelées sur le gobelet et me brûlait légèrement, tellement la différence de température était frappante. Ma mère me manquait. Beaucoup, beaucoup trop. Je ne pourrais pas aller en France pour les fêtes. Mon père aurait voulu venir, mais il y a trop de neiges et les avions sont cloués au sol. Je soufflais. J'aurais aimé le voir. Ça fait longtemps qu'on ne sait pas retrouvé tout les deux. Il me manque aussi. C'est seulement quand on a perdue des être que l'ont aime, qu'on se rends compte de la place qu'ils occupent. Mon père n'est pas mort, mais c'est un peu comme si. Je ne le vois plus, je l'appelle très rarement, le prix d'un appel vers la France étant trop chère, je ne peux pas. Je pourrais lui envoyer des mails, mais il lui faudrait des jours et des jours pour en ouvrir un. Je souris.

    F L A S H B A C K

    «Mais papa ! Ce n'est pas compliqué d'ouvrir un mail ! Tu as le lien du mail, tu clique dessus, il s'ouvre tout seul. Comment ça, tu ne vois rien ? Est-ce que l'écran est allumé ? Papa, tu m'as fais le coup la dernière fois ! L'écran était éteint. Bien, tu vois quoi ? Clique dessus. Ça y est ? Comment ça, ça ne s'ouvre pas ? Papa c'est automatique ! Ça s'ouvre seul. Pour répondre ? Mais tu ne l'as même pas ouvert ! Ah d'accord. Bah tu clique, sur « Répondre » ou … Tu as peut-être « Rédiger un mail ». Tu as juste à taper après. Beh ton texte ! Non, papa, non ! Tu ne tape sur l'ordinateur. Oui. D'accord. Je t'aime aussi. Bisous. »

    Je raccrochais et partis dans une crise de fou rire. Mon père ne savait pas du tout, faire marcher un ordinateur, alors lui faire envoyer un mail, relevait de l'exploit. Pourtant, trois semaines plus tard, j'avais reçu un roman de sa part. J'avais été assez surprise, mais ça m'avait du bien.

    F I N D U F L A S H B A C K

    Je secouais la tête. Finalement, je l'appelais avec un téléphone que je rechargeais très rarement et dont toutes les heures de communication passaient pour avoir des nouvelles de mon cher papa. Je me relevais et m'avançais vers le comptoir. Je réglais ma note et au moment où je me retournais, un jeune homme me fonça dedans, renversant son café sur moi.

    «Mais vous pourriez pas faire, attention ?! Merde ! Et puis ça brûle ! Excusez-vous au moins ! »

    Ah le … ! Grr ! Avoir du café sur ma robe n'était pas le plus gênant. Ça m'était assez égal, mais c'est surtout qu'il l'avait renversé au niveau de mon ventre, que ça brûlait, et que j'avais une énorme tâche marron sur le ventre. La robe passera dans la machine et hop, elle sera comme neuve. Mais encore fallait-il arriver à la maison ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fam-old.1fr1.net/fiches-validees-f20/camille-laura-duroy-
 

Si j'avais su. || Parker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• FRENCHIES AND AMERICANS :: « Amsterdam is so magical ! » :: Les bars-


 
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit